biochimie : La Glycolyse

LA GLYCOLYSE

 

LA GLYCOLYSE Se déroule dans le hyaloplasme (ou cytosol) de la cellule. Comme son nom l'indique elle nécessite du glucose. Cette première étape produit du pyruvate qui sera par la suite soit consommé par le cycle de Krebs (après passage dans une mitochondrie) en aérobiose, soit par fermentation en anaérobiose, où il deviendra du lactate (ou acide lactique)

. La glycolyse est un mécanisme de régénération de l'ATP qui se déroule en anaérobie (absence d'oxygène). Au cours de ce processus, on assiste à : des réactions d'oxydo-réduction au cours desquelles un accepteur d'électrons (coenzyme NAD) est réduit:

NAD+ + 2 H+ + 2 e− → (NADH,H+) des synthèses d'ATP par phosphorylation de l'ADP (formation de 4 molécules d'ATP, mais consommation de 2, soit au total formation de 2 molécules d'ATP :

2 ADP + 2 Pi → 2 ATP + 2 H2O). Le symbole Pi représente ici l'ion hydrogène phosphate HPO42− encore appelé phosphate inorganique. La glycolyse se traduisant par la réduction de coenzymes, elle s'accompagne donc de l'oxydation de molécules organiques. On peut dire qu'elle correspond à l'oxydation du glucose en pyruvate :

C6H12O6 + 2 NAD+ → 2 CH3-CO-COOH + 2 (NADH,H+) couplée à 2 ADP + 2 Pi → 2 ATP + 2 H2O soit au total glucose + 2 ADP + 2 Pi + 2 NAD+ → 2 pyruvate + 2 ATP + 2 (NADH,H+) + 2 H2O

(dans la réaction ci-dessus, le terme « pyruvate » CH3-CO-COO- désigne en toute rigueur son acide conjugué l'acide pyruvique CH3-CO-COOH) On utilise :

1 mole de glucose 2 moles de coenzymes oxydés 2 moles d'ADP 2 moles de Pi (phosphate inorganique) Pour produire : 2 moles de pyruvate 2 moles de coenzymes réduits 2 moles d'ATP 2 moles d'eau

4 votes. Moyenne 3.25 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×